J. K. Raymond-Millet

From Wikipedia, the free encyclopedia
Jump to navigation Jump to search

J.K. Raymond-Millet
Raymond Emile Millet, dit J.K. Raymond-Millet.jpg
Born(1902-09-12)12 September 1902
Toulouse, France
Died15 August 1974(1974-08-15) (aged 71)
Beauvais, France
NationalityFrench
OccupationFilm director, journalist

J.K. Raymond-Millet (12 September 1902 – 15 August 1974) was a French film director[1] and journalist.

Biography[edit]

J.K. Raymond-Millet was a documentary filmmaker and the creator of Les Films J.K. Raymond-Millet. On 29 September 1923, he married Marcelle Robert, alias Monique Muntcho in Paris. Together with Robert, he produced various films under different film production banners: Les Films de la Colombe, Les Films J.K.Raymond-Millet. He also authored poetry and travelogues.

He produced several documentaries in the Interwar period, notably Aude, belle inconnue[2][page needed] under the Vichy regime, and continued his career after the Second World War.

In 1947, he produced and directed Télévision, oeil de demain which predicted smartphones and video calling.[3][4] The film was based on a premise from the science fiction author René Barjavel.[4]

Filmography[edit]

  • 1925 : Géants d'acier, pieuvres mécaniques
  • 1926 : L'Industrie vinicole en Oranie
  • 1929 : Promenade en Afrique équatoriale française
  • 1930 : France-Congo sur un cargo
  • 1932 : À la rencontre du soleil
  • 1934 : Le Manioc
  • 1935 : La Chanson du Manioc
  • 1935 : L'Ile de la Réunion
  • 1936 : Concert Caraïbe
  • 1937 : Au pays du vrai rhum
  • 1937 : Aude, belle inconnue
  • 1937 : Occitanie
  • 1939 : L'Albigeois
  • 1940 : La Haute-Vallée de la Garonne
  • 1940 : Terres vermeilles
  • 1943 : L'Ariège, rivière de France
  • 1943 : Gens et coutumes d'Armagnac
  • 1944 : Au Pays du Magnan
  • 1944 : Le Chemin de Madagascar
  • 1944 : Terres créoles
  • 1944 : Voyage mauve
  • 1945 : L'Ennemi secret
  • 1945 : Les Heures passent[5]
  • 1945 : Naissance d'un spectacle
  • 1945 : La Vallée du Têt
  • 1947 : Divertissement espagnol
  • 1947 : La Télévision, œil de demain[6]
  • 1948 : Il était une montagne
  • 1948 : La Source du sourire
  • 1949 : Minarets dans le soleil
  • 1949 : Sedan
  • 1951 : Cheveux noirs, capes grises
  • 1951 : La Grande île au coeur des Saintes-Eaux[7]
  • 1951 : Réalités malgaches[8]
  • 1951 : Terre du sucre et du rhum
  • 1952 : Pêcheurs et pescadous
  • 1952 : Sud
  • 1953 : Nommé à Majunga
  • 1953 : Plein ciel malgache
  • 1953 : Tamatave la Marine
  • 1954 : Modern Magascar
  • 1958 : Vertiges
  • 1958 : Un Village d'Algérie
  • 1960 : La Démographie Algérienne
  • 1960 : L'Economie Algérienne
  • 1964 : La Jeunesse de Monsieur Pasteur
  • 1967 : Chronique du païs du Tarn
  • 1972 : Paris d'une fenêtre

References[edit]

  1. ^ "J.K. Raymond-Millet". en.unifrance.org.
  2. ^ Levine, Alison J Murray (2010). Framing the nation documentary film in interwar France. Continuum. New York. OCLC 649832775.
  3. ^ Leclercq, Axel (3 February 2016). "Encore un reportage sur l'addiction aux smartphones ? Oui, mais celui-ci date… de 1947 ! Bluffant".
  4. ^ a b Kottke, Jason (30 June 2020). "1947 Film That Eerily Predicted How People Would Use Smartphones". kottke.org. Archived from the original on 1 July 2020. Retrieved 2 July 2020.
  5. ^ "Les HEURES PASSENT (1947)". BFI.
  6. ^ "La télévision, oeil de demain". Internet Movie Database. Retrieved 3 July 2020.
  7. ^ "LA GRANDE ÎLE AU COEUR DES SAINTES EAUX". Festival de Cannes.
  8. ^ "REALITE MALGACHE (1952)". BFI.

Further reading[edit]

External links[edit]